8ème Secret

 

  • 8ème Secret

    PARTI URBAIN

    L’articulation de notre projet s’est organisée dans la recherche de l’intimité et donc dans le traitement judicieux des vis-à-vis. Nous avons choisi d’implanter notre projet selon les deux axes principaux de composition du site.

    En effet en agissant de la sorte, nous réalisons un véritable travail de couture urbaine en recomposant ce « no-man’s land » en deux coeurs d’ilot à l’échelle plus humaine. L‘un à l’ouest (coeur d’îlot 1) qui par l’implantation de notre bâti ceinturera l’espaces des jardins privatifs existants en leur proposant une limite, l’autre (coeur d’îlot 2) constituant notre futur espace vert : espace largement planté dont tous pourront profiter.

    Trois bâtiments prennent place dans notre composition. Deux de ces bâtiments possèdent deux niveaux sur RDC et un attique. Le troisième à l’entrée du site présente une volumétrie R+2 seulement. Le premier est implanté en Nord Sud en longeant une courbe de niveau, selon l’axe principal lancé depuis la rue bataille dans le prolongement de la servitude, et vient se retourner au Sud et à l’ouest face au pignon de l’immeuble R+6 des années 70.

    Cette configuration en L permet un éloignement des jardins existants à l’ouest et en même temps empêche les vis-à-vis directs avec cet immeuble. Le deuxième est implanté perpendiculairement au premier offrant ainsi moins de prise aux vis-à-vis directs avec le bâtiment voisin en Est et en retrait de la limite Sud et Est pour développer des jardins en RDC et permettre la plantation d’arbres de hautes tiges en pleine terre servant de filtre végétal entre les diverses propriétés voisines.

    Travailler autour de la poche végétale existante, en favoriser le développement au sein de notre projet, la prolonger entre les bâtiments pour favoriser l’intimité de chacun a été aussi une des pistes développées pour l’organisation de notre projet. Le dernier bâtiment, assimilable à une maison de ville, vient cadrer l’entrée du site, créer une porte et permet une intégration harmonieuse de la rampe d’accès des sous-sols

    PARTI ARCHITECTURAL, PAYSAGER

    Nous avons construit notre projet sur plusieurs idées fondatrices :

    •Articuler le projet autour de lignes de force, alignements, discontinuité, percées visuelles, espaces semi publics de rencontre en coeur d’ilot, identification des rez de chaussée.
    •Composer un bâti avec des échelles variées intégrant notre projet à son nouvel environnement,
    •Développer le « Dedans –Dehors » en orientant au maximum les pièces de vie au Sud et vers les jardins du coeur d’ilot. Préservation des vues, de l’ensoleillement, Confort des usagers et des habitants.
    •Préserver vues et confort de chacun par des promenades végétales ou solaire, •
    Vivre la nature en ville et découvrir le paysage du coeur d’ilot, révéler de nouveaux lieux, de nouvelles ambiances. Composer un ilot pour accueillir une nouvelle forme de logements véritable alternative à la maison en ville.
    •Surprendre par une architecture comportant des volumes simples se détachant sur un socle au RDC, lieu paradoxal de la perméabilité et de la protection (visuel ou physique),
    •Offrir une qualité d’habitat accessible à tous en centre-ville.
    •Proposer une diversité de manière d’habiter en offrant des typologies flexibles adaptables à nos types de cellules familiales aujourd’hui souvent recomposées.
    •Développer des solutions environnementales innovantes, façades non porteuses et isolation extérieure, éclairage naturel travaillé y compris sur les partis communes, etc.

  • Nature du programme :
    Construction de 67 logements collectifs RT 2012

    Lieu :
    186 rue bataille 69008 LYON

    Maître d’ouvrage :
    OGIC Rhône-Alpes

    Surfaces :
    S.D.P : 4300 m²